LES NOUVEAUX MÉTIERS EN MANQUE DE MAIN D’OEUVRE

De nouveaux métiers émergent de l’évolution de notre économie : transition écologique, big data, e-commerce, numérisation…

Tout le monde se souvient d’Emmanuel Macron conseillant à ce jeune horticulteur au chômage de traverser la rue pour trouver un job dans l’hôtellerie-restauration. Une façon, sans doute maladroite, de rappeler que certains secteurs souffrent d’une grave pénurie de main-d’œuvre alors que le chômage frappe encore 9,1% de la population active. En cause derrière ces boulots non pourvus, souvent peu qualifiés? Des conditions de travail et des salaires pas vraiment motivants. Mais l’autre extrémité du marché de l’emploi, elle aussi, souffre de pénurie, plutôt encourageante, celle-là. Elle touche ces nouveaux métiers générés par les révolutions qui bouleversent des pans entiers de notre économie: la transition écologique, le big data, l’e-commerce, les nouvelles mobilités et la numérisation des usines, notamment.

Et, bonne nouvelle, même si ces professions du futur exigent une formation pointue, certaines sont accessibles dès bac+3 et ouvertes aux salariés désireux de se reconvertir. En interrogeant les cabinets de recrutement, les écoles, les universités et, bien sûr, les employeurs, nous avons identifié une quarantaine de postes dont l’avenir est garanti pour au moins… allez, vingt ans!

– Data : les métiers qui ont l’avenir dans la gestion des données

– Environnement : 9 métiers qui ont de l’avenir

– Les métiers dont on aura besoin dans l’usine du futur

– Mobilité et smart city : les métiers qui vont créer la ville de demain

– E-commerce : 8 nouveaux métiers indispensables

Plus de détails sur : CAPITAL 

15/01/2019